Publié par : Mme Chavand | 21 février 2014

Une semaine sur le thème du silence pour les 4e

Lundi 17/02 matin : Le silence en poésie

On a étudié avec Madame Marin-Pache, professeur de français en 4eme, huit poésies qui parlaient du silence comme :

  • Incompatibilité de Charles Baudelaire
  • A mademoiselle A.H de Maurice Rollinat
  • Le silence Sonnet de Charles Augustin Sainte-Beuve
  • Silence Sonnet de René François Sully Prudhomme
  • Silence et nuit des bois de René François Sully Prudhomme
  • Malines de Verlaine
  • Mon rêve familier de Verlaine
  • Le silence est d’or de Maurice Carême

Chaque groupe de la classe a dû choisir un  des 8 textes et travailler dessus, et on devait le scander.

Lundi 17/02 après-midi : Atelier des 5 sens

Animé par Anne, il nous a permis de découvrir nos 5 sens :

Le gout :

Nous avons goûté de la menthe, du vinaigre, de la poudre de chocolat moulue, la stévia.

L’odorat :

Nous avons senti de la mandarine, du citron, de la lavande, de l’orange, du concentrée d’amande, de la vanille.

L’ouïe :

Nous avons entendu une cloche, un couteau râper une cuillère, papier d’emballage.

Le toucher :

Nous avons touché une écorce, du papier bulle, un galet.

La vue :

Nous avons tous vu !!!

Mardi 18/02 matin : représentation artistique du silence

Nous avons représenté le silence en art avec Mme Poulain.

Elle a proposé 3 formes d’art.

  • La 3D : Sculpture en carton, pâte à modeler
  • Ou la 2D : Dessin, bande dessinée, peinture, photo
  • Ou bien la Filmographie : Vidéo faite par les élèves de 4EA

Mardi 18/02 après-midi : la bergère du silence

Nous avons eu la chance de rencontrer Audrey, une jeune femme de 27 ans qui a pris de son temps pour nous rendre visite et nous expliquer ses 4 mois de silence seule dans sa montagne (en alpage) avec ses chèvres.

Elle a toujours voulu faire ce métier depuis toute petite car son père exerce ce métier donc elle vit avec ses bêtes depuis son plus jeune âge, elle a commencé ce métier depuis l’âge de 17 ans donc cela fait depuis 10 ans qu’elle exerce cette profession mais au début elle ne partait que 2 mois seule.

Maintenant, elle part 4 mois seule avec ses 4 chiens dont 1 Patou et 3 Broder collie, elle a 50 bêtes. Elle aime le silence de la montagne le bruit du vent qui passe dans les arbres, les oiseaux qui chantent, les autres bruit des animaux dans la montagne, cela lui procure de la paix, de la tranquillité cela la ressource elle est même à ne pas mettre de musique pour le respect de ses chiens.

Lisa-Mary BUCIOL et Margot BENITEZ

Mercredi 19/02 matin : sortie nature

Nous sommes sortis en montagne à Combloux avec les élèves de 4ème et Patrick notre guide de montagne. Dès notre arrivée, nous avons parlé des 5 sens : le toucher, l’odorat, le gout, la vue, l’écoute.

Nous avons commencé à marcher, nous nous sommes arrêtés  plusieurs fois.

  • 1ère fois pour les pommes de pains mangées par les écureuils : on a utilisé le sens du toucher
  • 2ème fois pour le toucher les arbres
  • 3ème fois pour les épines  d épicéa et nous avons utilisé le sens de l’odorat.
  • 3ème fois car on a entendu le crie du geai et nous avons utilisé le sens de l’écoute.

Après 2heures dans la nature en montagne à Combloux, nous sommes retournés au bus et nous sommes retournés au lycée  de Combloux.

Mercredi 19/02 après-midi : approche mathématique du silence

Jeudi 20/02 matin : approches biologique et physique du silence

==> Avec Mme Dumont, on a fait des tests sur les vibrations

  • On a fabriqué un téléphone à partir de deux pots de yaourt et d’un fil de 3m.
    Nous avons fait deux trous à l’extrémité des pots, et nous avons mis le fil dans les trous, et fait un nœud.
    On tend le fil, l’un parle dans le pot de yaourt et l’autre écoute dans l’autre pot.
    Il faut que des vibrations passent dans le fil.
  • On a pris un saladier et du film alimentaire.
    Nous avons mis le film alimentaire sur le saladier, il doit être tendu sur le saladier.
    Nous avons mis du sel sur le film alimentaire et nous avons tapé des mains pour faire des vibrations.

==> Avec Mme Boisramé, on a étudié l’oreille et les conséquences du bruit

Les dégâts sonores sont répercutés au nivaux  des oreilles. Les sons trop bruyant peuvent abîmer les oreilles.

Source : Wikipédia

Source : Wikipédia

Le tympan est agressé quand le bruit est puissant et abîme les cils qui ne se renouvellent pas au cours de la vie, le son est mesuré en décibel (dB) à partir de 85db seuil de risque, 90db seuil de danger, 120db seuil de douleur.

Jeudi 20/02 après-midi : visite chez les sœurs augustines de Combloux

Jeudi 20 février,  avec le professeur de pastoral, nous avons été voir une sœur qui s’appelait  sœur Maryse. La sœur nous a parlé de son métier et comment elle a été sœur.  Elle nous a dit pourquoi elle a été sœur : -> Elle a demandé à son père si elle pouvait le devenir et il n’a pas vraiment voulu car lui aussi était chrétien mais il s’était un peu éloigné de ce sujet. Sa mère, elle, était d’accord. Son père est devenu malade et sa fille voulait faire sa 1° communion. Et c’est elle qui lui a donné le corps du Christ. Par petits groupes de 5, nous avons visité une chapelle et nous avons gardé le silence pour découvrir comment prie cette sœur. Quelques-uns ont prié et nous avons posé beaucoup de questions. Nous avons aussi regardé la bible et découvert le Tabernacle (boite où l’on met les hosties du Christ). Les sœurs prient au moins 4 fois par jour, 2 fois  le matin et 2 fois l’après midi.

Charlotte Masson et Marie-Laure Gerfaud

Vendredi 21/02 matin : Le silence en chanson

Aujourd’hui, nous avons écouté  une chanson en anglais et nous avons dû rechercher les paroles en complétant une feuille ; puis nous l’avons écouté en espagnol. Si possible,  nous la chanterons en fin de matinée  devant la classe de 4°. La chanson s’appelle « The Sound Of  Silence »  et en espagnol le nom est  « Sonidos Del Silencio ».

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :